Enseigner le fait religieux

On constate aujourd’hui une grande ignorance des jeunes en matière religieuse, une ignorance qui peut dans certains cas préparer l’exclusion de la société ou l’intolérance. 

C’est pourquoi le fait religieux doit être enseigné à l’école. 

On peut s’interroger sur la singularité française caractérisée par l’absence d’enseignement spécifique consacré au fait religieux. En Europe, seules la République tchèque et la Hongrie connaissent cette situation, mais il faut souligner qu’elle est compensée par le fait que les ministres du culte peuvent dispenser un enseignement dans les locaux des écoles sur demande des familles. 

Suite au rapport Debray, un Institut Européen des sciences des religions a été créé par un arrêté du 26 juin 2002 mais cela est insuffisant. 

Une laïcité décomplexée ne doit pas avoir peur des religions. 

Nous aimerions envisager une expérimentation d’un enseignement spécifique du fait religieux ( toutes religions confondues) dans quelques établissements volontaires. 

Cet enseignement optionnel serait dispensé par des laïcs ayant une véritable qualification et devrait être ouvert sur l’ensemble des religions - issus des facultés de théologie par exemple-. Il pourrait comporter des aspects historiques, éthiques, artistiques et sociologiques.

Cette expérimentation pourrait être menée sur 3 ans afin qu’un véritable bilan puisse être réalisé et que l'on puisse être reconnu comme territoire expérimental et pourquoi pas être suivi par le Gouvernement.