Insertion

Insertion/PIA

Dans le cadre du PIA / ANRU:

création et réhabilitation de places d’internats et de résidences de la réussite à destination des jeunes ( à partir du collège pour les internats) et notamment des jeunes exclus par leurs familles ( priorité jeunes femmes souhaitant étudier et dont le climat familial empêche l’épanouissement et jeunes homosexuels : Le Refuge ( partenariat))

Dans le cadre du PIA/ NUMERIQUE

Création d’une nouvelle Mission locale 2.0 dans l’idée d’un Apple store : mise à disposition de tablettes, ordi « projetable » = tablette géante, connexion internet et wifi gratuite, salle game, salle mix et studio enregistrement, location VOD, accès bibliothèque numérique films, livres, journaux en VO Servira aussi de support INSERTION NUMERIQUE pour des ateliers d’usages numériques aux personnes en difficulté sociale : construction d’image numérique, formation à l’outil et bonnes pratiques ( ne pas pouvoir tirer parti des opportunités offertes aujourd’hui par le net en terme de consommation, de participation citoyenne, ou d’accès à la culture annihile le citoyen, et l’expose bcp plus aux mauvaises pratiques)

Dans le cadre du PIA : Création de pôle de remobilisation : E2C , FACE… Insertion par le sport ( déjà entamé par la Municipalité) et par le parrainage sur des sites de coaching

INSERTION

Constat : Les entreprises ont souvent du mal à se repérer face à la diversité et au nombre des acteurs de l’insertion. Même si certaines sont engagées sur les questions d’insertion (Orange par exemple) et savent mobiliser des acteurs ou ont leurs propres structures, d’autres, en raison du manque de visibilité de ce secteur et de la mauvaise compréhension en abandonnent l’idée même Il faut démystifier le mot Insertion qui pour bcp ne fait penser qu’à des cas sociaux, des repris de justice ou des personnes en situation irrégulières car le panel de cette catégorie nous permet quasiment à toutes et tous d’entrer dans les critères. Qui n’est pas soit jeune, soit vieux, soit femme, soit reconnu handicapé, soit résidant d’un QPV au-delà de tout critère d’inscription au chômage ou au RSA. On peut être BAC + 7 et relevant de l’Insertion et n’avoir qu’un brevet des collèges mais ne pas pouvoir prétendre à un contrat aidé- aujourd'hui p^rincipalement réservé aux bénéficiaires du RSA-. Il y a une grande campagne de communication à destination des entreprises à mettre en place en positivant un max car tous les mots clés générés par le terme INSERTION sont en général dans nos esprits négatifs

Plateforme de services

Création d’entreprises, start-up

En complément et partenariat de la plateforme pour l’emploi de la Région, création d’une MPS ( Metropole Plateforme Services) qui propose au demandeur d’emploi (dont le projet d’insertion professionnel est indécis ou peu mature) en lien avec la BGE de s’engager à participer à une plateforme de services sur le thème de la création d’entreprises pendant 2 mois.

Focus Femmes : spécialement conçu pour les femmes issues de l’immigration et sans emploi, désireuses de construire un projet de création d’activité Créatrices et créateurs issus de ces parcours récompensés chaque année

CEIP ( compte épargne, insertion, professionnel)

Impulser la création d’une plateforme sur laquelle chaque structure secteur marchand et non marchand pourrait rentrer son besoin en terme de poste, tâches à accomplir et durée. Ce système devrait pouvoir relier les demandes relevant d’une proximité quasi immédiate et de profils de postes avec un nombre N de similitudes. Le recrutement, même si nous sommes sur des postes peu qualifiés et d’insertion, devra permettre de placer une personne sur différents sites pour un profil de poste en repérant ses intérêts et ses compétences développables. Ce système devra permettre en mutualisant les heures et en encourageant mobilité et ouverture (car placés dans différentes structures pour la même mission), de générer des contrats plus longs et plus pérennes en augmentant les possibilités de sorties positives au fils des intégrations.

Pour optimiser au maximum, il faudrait ouvrir la plateforme en permettant aux artisans, TPE et PME de recourir à cette plateforme pour leurs besoins ponctuels ou pour le démarrage de leur activité. La MEL en sollicitant la compétence MDE/PLIE devra s’approprier cette planification des emplois et des compétences par branche et la communiquer à la Région à destination du grand plan formation , au Pôle emploi et aussi aux étudiants, leur permettant de mieux identifier les filières d’avenir.

Le CEIP permet une approche plus globale des clauses d'insertion pour les commandes publiques en apportant souplesse et flexibilité pour les entreprises et favorise donc la création d'emplois durables. La commande publique, qui doit être vertueuse d'un point de vue social et exemplaire, est un véritable levier pour l'emploi. Ce CEIP va permettre de proposer des contrats longue durée aux demandeurs d'emploi dans le secteur du bâtiment si on prend l’ANRU par exemple.

Jusqu'à présent, les demandeurs d'emploi étaient pris en intérim sur des chantiers. Les missions duraient environ 2 semaines, puis c'était à nouveau le chômage. Avec ce nouveau dispositif, les entreprises qui souhaitent engager des demandeurs d'emploi ne le feront plus seulement que quelques heures par ci – par là. Au contraire, ils vont pouvoir cumuler ces heures sur un compte. Au bout de 900, c'est un contrat de 6 mois qui est proposé à un demandeur d'emploi.

Intérêt : + expérience, + pouvoir d’achat = meilleure qualité de vie

Rapprocher l’insertion et le développement économique

 favoriser l’insertion par les entreprises,

 faciliter l’accès des bénéficiaires du RSA à l’activité,

 porter un projet commun pour le territoire Proposer aux entreprises de la MEL, du Comité Grand Lille etc… de s’engager aux côtés de la MEL pour développer une politique volontariste en faveur de l’insertion et de l’emploi ( accueil de stagiaires, développement et meilleure gestion des clauses, recrutement etc). La Mel ayant vu sur les compétences Dev Eco, Emploi et Insertion servira de passerelle entre le monde économique et les personnes éloignées de l’emploi de son bassin notamment en déployant DES CHARGES DE LIAISON (personnes recrutées pour répondre aux demandes des entreprises, rapprocher leurs besoins des offres d’insertion, accompagner les recrutements et mettre en place une politique GPEC à l’échelle de la MEL) = partenaires : Observatoire etc.

Les chargés devront pouvoir dispatcher les entreprises du territoire et valoriser leurs actions en :

 Présentant les métiers des entreprises à des publics en recherche d’emploi

 Accueil de stagiaires

 Accueil de jeunes ou adultes en formation

 Recrutements par les réseaux locaux d’emploi

 Recrutement de publics en insertion

 Recours à des prestations de structures d’insertion par l’activité économique

 Parrainage de jeunes et d’adultes vers l’emploi

 Mise en place de clauses d’insertion

 Tutorat En interne ( déjà entamé ) la MEL va développer l’insertion dans la commande publique, l’offre d’insertion en interne en terme d’emplois ou de stages, la valorisation des bonnes pratiques En profiter pour rapprocher les artisans/TPE/PME des grandes entreprises sur le même principe en intégrant dans les missions des chargés de liaisons la question du recours à la sous-traitance et la priorité au circuit court

Lancement d’un appel à projets : Pour structurer des partenariats entre professionnels de l’insertion et acteurs du développement économique ( signe envoyé= donner une place privilégiée aux professionnels de l’insertion, qu’ainsi aux entreprises de la MEL) Création d’ACI par la MEL et pour l’excellence du territoire - Profiter de l’ANRU - ZERO DECHETS : penser à 2022 et créer des filières de collecte ou de revalorisation sous forme ACI avec des personnes formées à des métiers d’avenir  Filière de recyclage plastique ou verre  Filière de collecte et valorisation pain  Ressourcerie  Conciergerie -

A visée directe des PME : externalisation de l’administratif, de la comptabilité et du commercial en temps partagé via des structures AI, des GEIC ou des coopératives!

Inscrire l’art et la culture au coeur des actions de l’insertion